Actualité

Culture

05/12/2018
LES NUITS DE LUCIE

Biennale de la lumière dans les chapelles de Pont-Scorff Collectif Fées d’hiver 7,8 et 9 décembre – 14, 15 et 16 décembre Vernissage vendredi 7 décembre à 18H30 – Atelier d’Estienne

BIENNALE DE LA LUMIERE

Collectif Fées d’hiver

7,8 et 9 décembre – 14, 15 et 16 décembre

Vernissage vendredi 7 décembre à 18H30 – Atelier d’Estienne

 

En résonance avec l’exposition Cocons d’Érik Lorré à l’Atelier d’Estienne, le collectif Fées d’Hiver interviendra dans les trois chapelles scorvipontaines.

 

La Turbulence du Papillon> Florent Colautti
installation sonore contemplative

"Un anodin battement d'aile de papillon peut provoquer un cyclone à l'autre bout de la planète." Cette idée puissante nous impose une réflexion sur le monde phénoménal dont nous subissons les règles physiques. Cette installation met en évidence l'invisible, l'imperceptible, l'indicible dans un équilibre fragile, précaire, sensible. A l'heure où la conscience collective assimile l'équilibre fragile de notre planète où chaque comportement provoque des réactions en chaîne, La turbulence du Papillon vient à point pour apporter un point vue artistique sur ce propos dans une émouvante contemplation.

La ligne latérale> Florent Colautti

Révéler l’espace par le son et la lumière.

Dans un espace plongé dans le noir, les visiteurs se retrouvent isolés et démunis de leurs repères spatiaux et visuels habituels. Le son et la lumière sont les matériaux uniques qui composent l’espace de l’installation. Des impulsions sonores et lumineuses entrent en mouvement, définissent la géographie du lieu, ses limites et ses qualités. Sous la forme d’une composition musicale et visuelle l’espace se dévoile par l’agencement de motifs en mouvement. Au gré de ces mouvements et des vibrations, se dessinent des espaces polymorphes et changeant : des clairières , des limites, des chemins, qui se forment et se déforment en permanence.Ils acquièrent des qualités variables au travers de la gamme de sons et de lumières mises en œuvre. Chaque son est un bruit électrique réel, sans amplification ni haut-parleur. Le son et la lumière forment un ensemble indissociable, l’unité élémentaire de l’installation. Cliquetis, scintillements, bourdonnements, lueurs et éclats façonnent le climat et l’ambiance de l’expérience.Les visiteurs doivent apprivoiser dans un premier temps ces nouveaux repères. Progressivement, le son et la lumière deviennent des éléments familiers, suffisamment précis et intelligibles pour définir le lieu, construite une perception et l’assimiler, et enfin déployer un contexte abstrait et poétique .Le rapport à l’œuvre se construit progressivement par le parcours et la contemplation.

 

Procession silencieuse> Claudine Meyer
installation interactive
30 silhouettes prennent place in-situ, silencieuses, telles des ombres furtives qui ne demandent qu'à être réveillées. A l'intérieur des silhouettes, corps de femmes, des formes organiques lumineuses s'éveillent à l'approche des passants. Un système autonome donne vie à cette procession silencieuse et propose une installation lumineuse qui transforme l'espace qui l'accueille et prend des allures d'un gigantesque organisme vivant. Ces silhouettes, douées d'intelligence, palpitent à la manière d'un coeur sourd, inaudible mais visible. Ces êtres autonomes grandissent à leur rythme au cours du temps et adoptent des comportements par apprentissage au contact de leur environnement et de leurs visiteurs. Une manière de rentrer en contact et dialoguer avec le langage des signaux lumineux.

 

Horaires d’ouverture des chapelles >17H30 à 20H30

Entrée libre

 

Une déambulation en bus est prévue pour le vernissage, sur réservation au 0297324213 ou communication@atelier-estienne.fr

Toutes les actualités

En 1 clic

Dernières actualités

&nbsb;

Toutes les actualités

&nbsb;