Histoire de Pont-Scorff

L’histoire de notre commune...

L’histoire de notre commune est très ancienne. Au XIIe et XIIIe  siècle, Pont-Scorff était déjà le siège de la juridiction de la puissante seigneurie de la Roche Moisan qui dépendait du Duc de Bretagne.
C’est à la fin du XIVe  siècle que le destin va rapprocher cette Seigneurie de la Famille des Rohan-Guéméné.
En effet, en 1382, à l’issue des querelles de succession pour le Duché de Bretagne, le Duc Jean IV, en gage d’amitié fit don de la Roche Moisan à Jean Ier, vicomte de Rohan.
La seigneurie compte alors les paroisses d’Arzano, Guilligomarch, Rédéné, Groix, Gestel, Quéven, Ploemeur, Meslan et Pont-Scorff.
Les Rohan-Guéméné ne résident pas dans la châtellenie, mais cette dernière possède quand même son château situé sur la rive droite du Scorff à Arzano. En 1482, le château est en ruines et Louis II de Rohan-Guéméné fait construire un château fort à Trévafen dans la paroisse de Ploemeur.

La famille des Rohan-Guéméné...

Branche cousine des princes de Rohan, la famille des Rohan-Guéméné fut très active dans l’entourage des Ducs de Bretagne. Charles de Rohan-Guéméné  fut établi capitaine général en basse Bretagne pour veiller à la sûreté du pays en 1420. Le Duc lui offrit aussi, ainsi qu’à ses descendants, la prérogative d’être le prochain à la fenêtre du Duc, et de garder et tenir la couronne ducale.
Louis de Rohan-Guéméné, son fils unique, assista au couronnement du duc François Ier à Rennes en décembre 1442. Il fût aussi envoyé en ambassade auprès du roi de France en 1448 et ratifia le traité contre les Anglais le 26 Juin 1488.
Louis II de Rohan-Guéméné fut élevé à la cour des ducs de Bretagne. Il occupa la place accordée à la maison de Guéméné auprès du Duc. Il fut nommé Baron de Lanvaux en 1485, ce qui lui offrit entrée et rang aux États de province.
En 1488, il fit un voyage en Terre Sainte puis à son retour s’attacha à Anne de Bretagne et entra dans son conseil. Il signa le contrat de mariage de la duchesse avec Charles VIII. Louis II de Rohan-Guéméné fit la campagne d’Italie avec le seigneur de Gié, son oncle.
Jean de Rohan-Guéméné fut Grand Maître de Bretagne sous les reines Anne et Claude. C’est vraisemblablement lui qui entreprit la construction de la Maison des Princes.
Pont-Scorff demeure le siège d’une châtellenie et à ce titre y réside le receveur, chargé de percevoir les impôts et de gérer le domaine seigneurial. C’est alors la seigneurie la plus importante de toute la principauté des Rohan-Guéméné.

 

...ET LA RESTAURATION DU PATRIMOINE



La restauration du patrimoine, l’embellissement végétal et la mise en valeur des arts plastiques et des métiers d’art sont depuis 20 ans une priorité pour la commune.

La Maison des Princes ...

La Maison des Princes date du début du XVIe  siècle et donne l’idée de l’opulence et la puissance des Rohan-Guéméné.
La fonction principale attribuée à ce bâtiment est l’exécution de la justice, ce qui explique la présence d’une prison.
La Maison des Princes abritait en outre les quatre plaids annuels de la Sénéchaussée. Elle serait devenue par la suite le pied-à-terre du Prince Louis VI de Guéméné.
Les travaux...
Les travaux effectués sur la Maison des Princes, classée monument historique depuis 1932, ont duré deux ans entre 1990 et 1992.
Ils ont consisté en une remise en état complète du bâtiment tant extérieur qu’intérieur.

La Chapelle de Lesbin

Construite en 1610 à la suite des guerres de la Ligue et modifiée en 1747, la chapelle de Lesbin, dédiée à Saint Aubin, constituait l’église paroissiale de Pont-Scorff jusqu’en 1790. On y trouve des statues polychromes, le chemin de croix et des ex-voto suspendus aux plafonds. Le choeur possède un mobilier liturgique important.
L’ensemble est restauré et entretenu par l’association de sauvegarde des chapelles . Elle est entourée d’un cimetière, renfermant un calvaire sculpté par René Quillevic et une pierre tombale datant de 1557.

Cours des Métiers d’Art

Cet îlot d’immeubles acquis en 1995 datant des XVIe , XVIIe  et XVIIIe siècles ont été totalement réhabilités.
Des ateliers d’artisans créateurs, une boutique & galerie d’art vous présente un large éventail de la création artisanale contemporaine en Bretagne et plus largement en France.

L’Atelier d’Estienne

Acquis par la Mairie en 1993, ce bâtiment du XVIIe  siècle est devenu un espace d’art contemporain présentant toute l’année de nombreuses expositions.

Le Strapontin

Devenue la propriété de la communeen 1997, cette ancienne salle de patronage construite en 1935 qui est aujourd’hui devenue un théâtre d’une jauge de 180 à 200 places dédiés aux arts de la parole.

Le Manoir de Saint-Urchaut

En bordure de la rivière du Scorff, cette demeure des XVIIe et XIXe  siècles, construite par la Compagnie des Indes, a été achetée par la commune en 1995.
Elle est en cours de restauration depuis 5 ans.

Le Vieux pont...

 ... et les ruines du couvent des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Établi sur le Scorff, sur le tracé de l’ancienne voie romaine, le pont Saint-Jean existait à l’époque médiévale. À proximité immédiate, une aumônerie et une chapelle construites pour les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem sont attestées en 1160. (propriété privée)

En 1 clic

Dernières actualités

&nbsb;

Toutes les actualités

&nbsb;